sexta-feira, 4 de dezembro de 2015

Lettre à Toussenot


Paris, 3 février 1949

Mon cher vieux,

Je passe le plus clair de mon temps en la compagnie des gens de la chanson. Inutile de nous étendre sur leur mentalité. Entouré de cinquante personne des trois sexes, je me rends à cette évidence : je suis seul. Ils n’existent pas. Les subir m’est pénible. Deux chansons ont été retenues, mais le plus important reste à faire : trouver une vedette pour lancer ça et en faire un succès. La vie devient de plus en plus dure. Nous avons absorbé le montant de ton mandat. Jeanne n’a plus rien à nous offrir et quelquefois elle en souffre affreusement. Moi je n’ai besoin de rien. Mais Jeanne a des besoins pour moi. Rien ne lui est plus douloureux que de ne pouvoir donner. J’aurais une maison tranquille, j’y serais seul, peu m’importerait la mauvaise humeur de mon ventre. Mais Jeanne est dans la misère à cause de mes dons poétiques. C’est très choquant. Robin est le seul type que je peux taper actuellement. Or, pour des raisons dont il ne saurait être question ici (et que tu connaîtras quelque jour) je me refuse à le faire. Malgré notre pauvreté, je ne veux pas que tu nous envoies de l’argent : tu as assez à faire de ton côté. D’ailleurs il me faudrait t’accuser réception de tes mandats. Tu vois cela d’ici : je dépense l’argent du mandat pour te remercier du mandat. C’est amusant comme toute absurdité ! Perds également, je te prie, cette manie de me demander ce que je pense de ceci que tu as écrit et de cela que tu n’écris pas. Ignores-tu ton incapacité à écrire quoi que ce soit qui ne m’agrée point ? Philosophe exténuant !

La philosophie m’ennuie toujours autant. Que tu le veuilles ou non, elle sent le professeur, le didactisme, la dialectique. Que veux-tu que je fasse de ces architectures de la raison ?

Comment se fait-il que tu ne saches pas par cœur Les enfants qui chapardent des crânes terreux ? J’en suis très surpris, car je t’en croyais l’auteur ! Si tu continues de la sorte, je t’adresse une lettre de « rupture » à la façon d’Allaire : « J’ai longuement réfléchi... nous ne pouvons plus nous fréquenter... etc. etc. » J’ai découvert Il n’y a pas d’amour heureux d’Aragon. Excellente chose.

Je relis aussi Rimbaud. Ce génie m’accapare (« Qu’est-ce que je vais faire là-bas ? Je ne sais pas me tenir, je ne sais pas parler... »). Corne d’Auroch meurt d’ennui. Il s’ennuierait dans les étoiles. Dernièrement, je lui ai envoyé ta phrase transposée (le fameux « Il n’est pas Protée comme je l’avais cru tout d’abord ») . J’ai écrit : « On a cru qu’il avait les grandes eaux de Versailles dans la tête : c’était celles du robinet ».  Il semble content de cette trouvaille.

L’encre baisse dans mon encrier. À mon tour, je vais prendre la surface de l’eau pour écritoire. Rien ne nous aura été épargné et c’est très bien ainsi. Nous pourrons mourir en souriant. J’étudie la musique. Non, ton Beethoven ne m’intéresse pas. Que veux-tu que je te dise d’un Dieu de la musique ? D’ailleurs, l’orchestration me paraît peu compatible avec l’incantation. Je t’embrasse.

Georges [Brassens]

quarta-feira, 25 de novembro de 2015

Quel est le film qui t'a le plus marqué?

C'est difficile de dire quel est le film qui m'a le plus marqué parce que il y a beaucoup de bons films, de toutes les époques, de tous les genres. C'était plus facile de faire une liste des 10 ou des 20 meilleures films de ma vie. Je mettrais dans cette liste films comme Orange Mécanique, 2001, Hair, Fenêtre sur cour, Diamants sur Canapé, Eternal Sunshine of the Spotless Mind et des nombreux autres. Y compris quelques films bêtes ou romantique, mais qui me font arrêter devant la télé et les revoir, quand ils passent.

Dans ce genre de film, l'un qui m'a marqué est Un Jour sans Fin, Groundhog Day, avec Bill Murray (Phill) et Andie MacDowell (Rita). Ce film raconte l'histoire d'une équipe de journalistes de la télé qui vont faire un reportage dans un petit village sur le jour de la marmotte, une tradition local. Le principal journaliste, Phill, est une personne râleuse, sarcastique, malheureuse, futile. Aprés le reportage, l'équipe est bloquée dans le village par une têmpete de neige. Quand Phill se réveille le lendemain, il perçoit que le jour est le même de la veille. C'est le jour de la marmotte de nouveau et ce jour va se répéter indéfinimment et indépendamment de quelque chose que Phill fasse. Allors, Phill va apprendre  à être une personne meilleure, plus sympathique, plus amoureuse, plus gentille. Un beau jour, quand son évolution est achevé, Phill va se réveiller dans un jour normal, le lendemain correcte.

segunda-feira, 23 de novembro de 2015

Gurjaú et Sicupema

Promenade du Samedi, 21 novembre, avec le groupe Maré Bikers de Recife. Dix-huit cyclistes guidés pour le Commandant Águia, nous sortîmes de la station d'essence Cotegy à l'autoroute BR-101, dans la ville de Cabo de Santo Agostinho. Nous entrâmes dans le pays d'usine de canne à sucre Bom Jesus. Nous passâmes à travers les bois qui bordent les Barrages Gurjaú et Sicupema. Nous nous arrêtâmes pour boire quelque chose dans un bar rustique du pays. Après une ou deux bière, nous revînmes au point de départ. Nous pedalâmes 35 km.
 

 

quinta-feira, 19 de novembro de 2015

Citation du jour

Un blog sur rien  fête son 1re an d'existence!

"Nous ne parvenons pas à écrire ce que nous pensons et c'est là, toute la force de mots. Écrire, c'est perdre son idée au profit de quelque chose qui nous dépasse, qui ne nous appartient même plus". [Romain Werlen]

Un café et un crème brûlée au Café des Deux Moulins, à Montmartre.

Le pique nique que nous avons fait au bord du Canal de Saint Martin

segunda-feira, 16 de novembro de 2015

Il faut récommencer

Les quartiers qui ont été frappés, les lieux qui ont été visés, sont des lieux qu'on aime, de ce Paris qu'on aime, ce Paris populaire, ce Paris très ouvert, ce Paris heureux de partager les cultures du monde, parce que c'est un Paris qui est fort de sa diversité, de la diversité d'origine de ses habitants. C'est ce Paris-là qui a été atteint, sans doute parce que ce modèle, ce modèle du vivre ensemble, qui est si présent dans notre ville, est insupportable pour des fanatiques, est insupportable pour ceux qui voudraient réduire l'humanité toute entière au silence.

[...]

Nous sommes venus dire que ce modèle, cette façon de vivre qui est la nôtre, qui est – biensûr – aussi la façon dans laquelle on aime les controverses, on aime les débats, c'est ça la démocratie. Mais la démocratie ce n'est pas nier l'humanité de l'autre et lui arracher la vie. Nous serons plus forts que ceux qui veulent nous résoudre au silence et faire en sorte que notre jeunesse soit affaiblie. 

Anne Hidalgo, Maire de Paris.

quinta-feira, 12 de novembro de 2015

Une petite - et inoubliable - promenade

Aujourd'hui j'ai tracé la route que j'ai fait à vélo, quand j'étais à Paris, le juillet dernier. C'était un jour de pluie et, malgré la courte distance et les conditions météorologiques, c'était fantastique! [Cette semaine je suis un peu nostalgique de ce voyage...]


C'est clair: j'ai sorti de l'herbegement jusqu'à la Bastille et je suis retournée sur mes pas
 
Place des Vosges, l'après-midi.

domingo, 8 de novembro de 2015

Allégorie avec Vénus et Cupidon [Bronzino]

Une camarade de la classe de français a voyagé en Angleterre le mois dernier, et je l'ai demandé de m'apporter le guide Chefs-d'œvre de la National Gallery. L'analyses dont je suis le plus étonée - en raison de la quantité des "choses cachés" - était cette là, sur le tableau de Bronzino.

Allégorie avec Vénus et Cupidon (probablement 1540-1550), Bronzino. Huile sur bois
.

"L'Allégorie de Bronzino est aussi attirante qu'elle est repoussante. C'est peut-être la représentation la plus froide, la plus réservée, la moins sensuelle et en même temps la plus ouvertement érotique de la passion sexuelle qui n'ait jamais été peinte. Exécuté à la cour du duc Cosme Ie de Médicis à Florence, le tableau était peut-être un cadeau pour François Ie de France: avoir à déchiffrer son symbolisme complexe aurait offert aux courtisans blasés la parfaite occasion d'arrêter leurs pensées sur les charmes de Vénus et de Cupidon, et sur les détails lubriques de leur étreinte. Le Plaisir insensé, l'enfant rieur portant un anneau de clochettes à la cheville, jette des pétales de roses sur les amants, sans se soucier de l'épine qui lui transperce le pied. Derrière lui, la Tromperie, au visage charmant mais au corps hideux, offre un rayon de miel sucré d'un main, tout en cachant de l'autre le dard de scorpion de sa queue. De l'autre côté se trouve un personnage obscur et tourmenté, la Jalousie peut-Être, mais plus certainement la Douleur ou la Souffrance (peut-être une allusion à la syphilis, maladie vénérienne contagieuse nouvellement arrivée en Europe, que l'on traitait avec du mercure). L'Oubli, la figure en haut à gauche, tente de tirer un voile sur la scène, mais en est empêché par le Temps. Attirante à première vue, l'image révèle petit à petit son amère morale.

* Les masques contranstant de la tragédie et de la comédie étaient souvent représentés dans l'art gréco-romain antique, mais ces masques-ci ressemblent plus aux visages d'une nymphe et d'un satyre - dans la mythologie païenne, ils représentaient la proie et le prédateur de la conquête sexuelle.

* L'Oubli n'est pas un masque: seul le derrière de la tête manque. D'après la phrénologie, pseudo-science qui étudie les facultés mentales des gens à partir de la forme de leur crâne, c'est là que se trouve la mémoire."

Chefs-d'œvre de la National Gallery. 2006.

Nouveau garage

Chez moi, les choses ont changé: maintenant il faut que la voiture partage l'espace avec les vélos.


sexta-feira, 6 de novembro de 2015

Le kindle

Après beaucoup d'hésitation, j'ai acheté un appareil pour lire des livres électroniques. En d'autres termes, un e-reader pour lire e-books. Je n'ai jamais pensé que ça serait approprié pour moi. Cependant, je ne réussi pas lire dans l'ordinateur parce que la luminosité me dérange immensément et les prix des livres électroniques sont très bon marchés.

J'ai choisi le kindle parce que derrière lui il y a la gigantesque entreprise amazon. J'ai acheté un kindle du modèle le plus simple et le moins cher. J'ai aimé l'objet et j'ai augmenté la quantité d'heures que je passe à lire et, évidemment la quantité de livres lus. Donc, je vais noter quelques vantages et désavantages du kindle.

Vantages:

1 – Le kindle n'émet pas de lumière. C'est la même chose de lire un livre en papier. Le kindle s'utilise d'un type d'encre qui s'appelle e-ink ou encre électronique donc il n'utilise pas le système de pixels. De cette façon, si vou voulez lire en la soirée, dans votre chambre, vous aurez besoin d'un abat-jour. Donc, le kindle ne fatigue pas les yeux.

2 – Le kindle est très léger, quelque chose comme 200 grammes. Vou pouvez lire un livre de deux mille pages couché dans votre lit sans aucun problème.

3 – Le kindle peut garder environ mille livres dans son mémoire. Conséquemment, vous ne resterez jamais sans avoir quelque chose à lire. Vous pouvez, aussi, voyager avec une bibliothèque complète de votre préférence. D'ailleurs, on peut partir avec de nombreux guides de voyage qui peseront toujours 200 grammes – tous les guides et les livres ensemble.

4 – Il n'y a pas besoin de mettre mille livres dans votre kindle ni mille livres sera le maximum de livres de votre bibliothèque. On peut laisser toute sa bibliothèque dans le nuage du amazon. Particulièrement, je laisse toutes mes livres dans l'amazon et, dans mon kindle, exclusivement quatre ou cinq livres que je suis en train de lire.

5 – Le kindle a de nombreux dictionaires gratuit, un pour chaque langue des livres que vouz lisez. Par exemple, si vouz commencez à lire un livre en allemand pour la première fois, le kindle va installer automatiquement le dictionaire d'allemand. Vous pouvez découvrir le signification d'un mot seulement en mettant le doigt sur le mot.

Désavantages

1 – Le kindle pourrait être un petit peu plus grand. Le kindle a le taille d'un livre de poche. Comme j'adore des livres de poches parce qu'ils sont moins cher et plus légers, le taille du kindle ne me dérrange pas completement, mais un pouce de plus serait l'idéal.

2 – Noir et blanc. Le kindle n'a pas des couleurs, donc les photos sont présenté seulement en tonalités de gris.

3 – Le bord supérieur devrait être un peu plus large pour qu'on puisse changer plus facilement le façon de prendre l'appareil.

4 – Avec le kindle, on peut commencer à passer plus de temps avec les livres parce qu'on aura toujours un nouveau livre intéressant à lire, que vous pouvez telecharger immediatement, avec le wi-fi, et souvent gratuitement.

Je recommande le kindle, c'est un appareil merveilleux.

quarta-feira, 4 de novembro de 2015

Entre Juin et Juillet 2015

Entre Juin et Juillet 2015, ma femme et moi partîmes de Bruxelles, en Belgique, fîmes une boucle pour le pays de Flandres, traversâmes au millieu du Pays-Bas et entrâmes en Allemagne. Nous suivîmes le fleuve Rhin jusqu'à la frontière avec la France et nous arrivâmes à Strasbourg. Tout cela avec nos vélos, sacoches, tente, etc. Après quelques jours à Strasbourg, nous prîmes le TGV à Paris. Là, nous fîmes encore de nombreuses balades à vélo, avant le retour au Brésil.
 
 

sexta-feira, 16 de outubro de 2015

Dans l’ascenseur

Dans l'ascenseur, un homme me demanda: "Tu vins à vélo?". J'hésitais avant de répondre, car la question correcte serait "tu viens (toujours) à vélo?". J'hésitais, aussi, parce que je n'étais vêtu comme un cycliste, j'utilisais des bermudas et une chemise commun. D'ailleurs, je n'utilise pas le casque. De toute façon, je répondis "oui". L'homme dis, en regardant le vide, comme qui médite: "Je voudrais venir à vélo mais... Je laisse pour pédaler l'après-midi, proche chez moi, quand j'arrive du travail... Combien de temps tu travailles? Je voudrais avoir plus de temps...". L'ascenseur arriva au dixième étage. Je sortis et dis "ciao".

quarta-feira, 14 de outubro de 2015

Tatouage

J'étais en face de l'Armée du Salut dans le quartier Torre à Recife. Je faisais un dessin du paysage. Je dessinais, particulièrement, un poteau électrique. Un enfant de l'Armée me demanda: "Vous êtes un dessinateur?". "Non, je suis un architecte.", je répondis, parce que je déteste les enfants. Il me redemanda: "Vous faites des tatouages?". "Non!". Il dit: "Ça ressemble un tatouage".

sábado, 3 de outubro de 2015

Une petite balade

Une petite balade de samedi, avec ma bécane, après une semaine de voyage à la ville de Triunfo, dans l'interieur de l'État de Pernambouc.


 

quinta-feira, 24 de setembro de 2015

L’arrogance et l'hypocrisie des pays riches.

Je pense que c'est une hypocrisie discourir sur "un pays où les citoyens sont très respectueux de la nature et de l'environnement". Ce pays n'existe pas.

Les pays du Premier Monde, les États-Unis, le Canada, l'Europe simulent respecter la nature. En fait, ces pays ont déjà détruit toute la nature possible dans ses territoires. Repentis, ou n'importe quoi, ils ont creé des réserves ou des parcs nationaux qui préservent des petits morceaux de fôrets, des petites tranches d'une fausse nature.

Allors, on peut dire qu'ils respectent des restes de nature qui ont resté de la destruction provoqué par eux même.

Maintenant, ils se tiennent comme des policiers du monde, les policiers de la nature dans le monde entier. Je pense que le Brésil, l'Inde, la Chine, par exemple, doivent détruire ses propres fôrets et fleuves jusqu'au même niveau de les États-Unis et l'Europe et donc, ensuite, on peut débattre les méthodes de préserver la planète (ou ce qui reste d'elle).

L'être humain est méchant dans son essence. Le plus important sont les affaires et l'argent.

Regardez, par exemple, ce cas de l'entreprise allemande Volkswagen qui a mis dans toutes ses voitures à diesel un logiciel tricheur pour falsifier les résultats des tests de contrôle de la pollution. Un cas typique de l'arrogance et l'hypocrisie des pays riches.

terça-feira, 22 de setembro de 2015

Paradoxe

D'abord, une allergie à n'importe quel chose, après - je ne sais pas - peut-être un peu de rhume et coryza. Un peu de toux, aussi. Cependant, hier, après le travail, j'ai fait une grande boucle, une interessante balade à vélo pour rentrer chez moi. 24 km. Je ne m'importe avec cette chose de km, mais j'adore les noter. Paradoxal. Les principaux lieus que j'ai passé: le quais Zé Estelita, l'avenue Sud, les quartiers Bongi, Caxangá et Torre.

segunda-feira, 21 de setembro de 2015

Photo du jour, lundi


Eight days a week

J'ai fait du vélo huit jours dans la semaine.

Avant-hier, j'ai fait ma balade du Samedi. 60 km. J'ai passé par la Cité Universitaire, le centre-ville et la ville voisine d'Olinda. J'ai rencontré mon frère plus nouveaux. Il est un peintre et il était à peindre une toile en face de la plage du Carmo, à Olinda, avec ses amis.

J'ai pedalé jusqu'à la plage du Nouveaux Quartier, j'ai bu un peu de l'eau de coco et je suis rentré chez moi. J'ai découvert beaucoup de rues très interessantes que je ne connassais pas.

sexta-feira, 18 de setembro de 2015

Johanna Eklöf

Johanna Eklöf est mort. Un certain jour, elle a écrit sur elle-même:
 
"J'ai grandi dans la campagne suédoise et le désir de découvrir le monde en dehors de la ferme de mon père est lentement devenu plus fort. Je suis parti dès que je fini le lycée. Ma première aventure m'a emmené à l'Amérique du Sud et, depuis, j'ai apprécié la magnifique nature et j'ai rencontré des gens dans toutes les parties du monde.

Au cours de mes voyages, je me sentais parfois limité par les horaires d'autobus, par les options d'itinéraire et les tracas d'hébergement. En 2012, j'ai trouvé un moyen plus libre et soutenable de voyager: le cyclotourisme."

quinta-feira, 17 de setembro de 2015

Emil Börner et Johanna Eklöf


Emil Börner et Johanna Eklöf, un jeune couple de cyclotouristes suédois. Ils ont commencé un voyage au tour du monde en janvier 2015. Ils sont parti de Ushuaya, en Argentine. Ils ont un blog sur le voyage, en anglais, The Big Trip (thebigtrip.se). Avant-hier, ils ont été renversés par une voiture dans une route au Nord de Brésil. Johanna est mort. Le conducteur tueur n'a pas été arreté. La police a dit qu'il conduisait plus de 150 km/h.

BBC Radio 3

C'est absolument impressionnante la qualité de la BBC Radio 3.

sexta-feira, 4 de setembro de 2015

Un touriste français à Recife?

Je ne vois pas des raisons pour un touriste français visiter la ville de Recife. Mon conseil pour ce touriste est: quand vous arrivez à l'aéroport de Recife, vous devez louer une voiture immédiatement et partir aux plages de Sud de l'État. À Recife, il n'y a rien à voir ou à faire.

La ville de Recife a été fondée par les holandais, pratiquement. Après l'invasion du Nord-Est du Brésil, ils brûlèrent la ville d'Olinda et s'installèrent à Recife. Recife a un million et demi d'habitants et la région métropolitaine a trois millions. C'est un chaos.

Je remarque aux touristes: la ville a des épouvantables trottoirs – le tout avec des trous – et les passages pour piétons sont très rare. Les conducteurs sont furieux et sans éducation. Il y a des voleurs dans les rues et on ne peut pas se promener avec des objets de valeur comme des portables et des caméras.

Il y a des bidonvilles dans presque tous les quartiers de la ville, donc il y a besoin de faire attention car le touriste peut entrer dans certains zones interdites.

Les anciennes églises de la ville sont de modeste beauté et architecture et elles sont presque toutes dégradées. Le fleuve de la ville é noir car il est l'égout de toutes les villes de son trajet, y compris Recife. La ville pue. Les plages sont polluées et la plage plus célébre est aussi sale et a des requins.

Finalement, pour le touriste reste les plages de Sud de l'État qui sont propres et belles encore.

quarta-feira, 2 de setembro de 2015

L'Adoration de l'Agneau Mystique

Je pense que le cerveau humain ne peut pas saisir tout ce qu'un grand musée a à offrir. Le moyen le plus approprié pour visiter un grand musée est selectioner strictement ce que vous voulez voir. Choisir une période ou un artiste en particulier. Par exemple, visiter le Louvre à ne voir que Ingres. Pour cette raison, j'aime les petits musées. Je trouve que j'ai déjà fait une liste de petits et importants musées qui commençait comme ça: le Musée de l'Orangerie, le Jeu de Paume, le Mauritshuis ...

Vous voyez que je suis opposé à ces grandes et célèbres expositions qui se fait aujourd'hui. Ainsi, je considère aussi merveilleux quand on a l'occasion de visiter un endroit pour admirer un seul ou peu d'oeuvres d'art. L'une des meilleures expériences de contemplation de l'art que j'ai eu, eu lieu dans la ville de Gand, en Belgique. En soi, Gand est une ville magnifique. Là, dans la Cathédrale de Saint-Bavon, il ya une salle spécialement réservée pour le polyptyque "L'Adoration de l'Agneau mystique" par les frères Van Eyck.

Il n'y a pas de files d'attente et de foule dans la salle. La grande œuvre est protégée par un verre. C'est un travail impressionnant et magnifique qui exige cette attention exclusive, concentrée. On peut passer beaucoup de temps dans la contemplation, pour observer de très près les détails, ou s'eloignant en arrière pour comprendre l'ensemble à nouveau. "L'Agneau mystique» est une œuvre qui serait perdue dans une grande exposition. Elle émeut et exige du dévouement et de calme pour être bien appréciée.

domingo, 30 de agosto de 2015

Conseils pour le cycliste urbain

J'utilise le vélo tous les jours. Je n'ai pas de voiture ou le permis de conduire. Aujourd'hui, quand je suis allé au travail avec mon vélo, j'ai vu un autre cycliste qui pédalait avec des baladeurs. Je l'ai passé et j'ai imaginé certains conseils que je pourrais donner à un cycliste urbain qui utilise le vélo comme moyen de transport.

1 - Rétroviseur. J'utilise le rétroviseur et je l'aime. Je me sens beaucoup plus sûr de voir les voitures derrière moi et sans le besoin de tourner la tête. Après avoir commencé à l'utiliser, je n'ai m'effraye plus avec le passage brusque d'un véhicule parce que je faire attention à leurs mouvements en prévoyant.

2 - Chercher les rues les plus calmes. Il y a beaucoup de rues à l'intérieur des quartiers qui sont moins utilisés par les véhicules. Le cycliste urbain doit les chercher mentalement, au cours de son chemin, ou dans une carte avant de quitter chez soi. Le cycliste quotidien doit faire une route plus longue, en entrant par les rues internes des quartiers, en évitant les grandes avenues si possible. Donc, il fera un chemin plus calme et il va découvrir des lieux qu'il ne pensait pas à leur existence.

3 - Ne pas utiliser les baladeurs. Le cycliste doit entendre les sons de l'environnement, les véhicules, les piétons, le vent, les petits oiseaux.

4 - Sac à dos dans le porte-bagages. Le cycliste doit mettre son sac à dos attaché au porte-bagages. Sans ce poids sur le dos, pédaler devient plus léger et plus rafraîchissant, il n'y a pas de chaleur et de sueur provoqué par son sac. Une bonne option, aussi, est l'utilisation de sacoches.

5 - Écarteur de danger. Je l'utilise pour que le vélo soit plus visible et je pense que c'est un accessoire eficace.

6 - Ne vous inquiétez pas à propos de la sueur. Si je vais au travail, je vais aussi lentement que possible, pour faire un effort minimum. Si je rentre chez moi, je ne m'inquiéte pas au sujet de la chaleur et de la sueur, évidemment. Vous devriez également considérer que le cycliste qui est physiquement plus préparé transpire moins que les débutants. Si une personne pédale tous les jours au travail, elle va devenir de plus en plus conditionné et elle va transpirer moins.

quinta-feira, 27 de agosto de 2015

Le journal

Il y a 10 ans, Katrina ravageait le sud-est des États-Unis

Le 29 août 2005, un ouragan de catégorie 5 balaye la côte sud des Etats-Unis. La Nouvelle-Orléans est particulièrement touchée avec près de 1800 habitants tués. Barack Obama y est attendu ce jeudi pour le 10e anniversaire.

Explosions à Tianjin : une douzaine de personnes ont été arrêtées
 
Parmi les supects figurent le président, le vice-président et trois autres dirigeants de l'entreprise propriétaire de l'entrepôt où étaient stockés les produits chimiques à l'origine du drame.

Des rues à Paris renommées pour honorer les femmes

Les activistes d'Osez le féminisme ont remplacé plusieurs noms de rue par de plaques rendant hommage à des femmes célèbres. Le but ? Interpeller la mairie de Paris sur le peu d'espace public investi par les femmes dans la Capitale.

quarta-feira, 26 de agosto de 2015

"Tes pleines lunes, tes maisons laides"

Bonjour Anuska!

Tu sais, je suis architecte et je pense tout le temps sur la ville. Non sur cette ville mais sur les villes en general, sur cette forme d'habiter de presque toutes les êtres humains. Évidemment, je vois que notre ville, Recife, n'est pas un bon lieu pour vivre, malheuresement.

Pourtant, je veux te raconter mes balades à vélo du dernier week-end et certaines pensées sur notre ville et sa région. Le samedi et le dimanche, j'ai fait des promenades dans les rues d'Olinda et Recife. En premier lieu, je dois te dire que mes balades sont "sans but". Je sors sans une idée spécifique, sans une intention déterminée, je laisse que les rues me guident. Je cherche des rues plus calmes, moins utilisés, des rues que je ne connais pas, mais une fois ou autre, je prends une grande avenue.

Le samedi, je suis allé au centre-ville, dans les rues de commerce populaire, j'adore ce mouvement, cette animation. Après, je suis allé à Olinda pour voir la mèr, j'adore contempler le mouvement des vagues, l'infinitude de l'océan. Je me sens très petit et j'aperçois que le monde est immense. C'est évident mais c'est impressionant. D'ailleurs, il est nécessaire de reconaître que la piste cyclable d'Olinda est quand même bien faite, malgré l'excessif temps utilisé pour la faire. Cependant, nos maires ne savent pas penser la ville globalement. Olinda, Recife et les autres villes de la Région Metropolitaine ont des bouts de pistes cyclables qui ne se rejoignent jamais.

Une autre chose que je souviens tous les fois que je vais à Olinda est une musique d'un chanteur brésilien. Il parle de la plage d'Itapoã - je connais Itapoã de Bahia, une plage laide, une ville laide aussi, malgré sa célébrité – le chanteur dit: "Itapoã, tes pleines lunes, tes maisons laides". C'est la même chose ici, les maisons de la côte d'Olinda sont très laides, les maisons brèsiliennes sont extrêmemente laides, les villes et villages brésiliennes sont laides. Il n'y a pas de salut, mais il y a la mer, certains paysages naturels et seulement.

De toute façon, j'adore découvrir des rues où je ne suis jamais passé. J'imagine, un jour, être passé par toutes le rues de Recife – évidemment, je mets dans la carte du gps l'enregistrement de mes routes. Pourtant, ce là est impossible, à mon avis, je le sais. Mais, j'essaie et je vais dans toutes les rues inconnues pour découvrir cette ville cachée.

terça-feira, 18 de agosto de 2015

Dopage : Froome joue la carte de la transparence

Le Figaro.
Désireux de démontrer sa probité en termes de performance, le vainqueur du dernier Tour de France a commencé une série de tests physiologiques lundi dont il partagera ensuite l'ensemble des résultats.

Tenter de mettre fin aux suspicions. Tel est le nouveau défi que s'est lancé Christopher Froome. Quelques semaines après son deuxième sacre controversé lors du Tour de France, le Britannique a décidé de jouer cartes sur table. Ce lundi, le coureur de la Sky a ainsi débuté une série de tests physiologiques au laboratoire londonien GlaxoSmithKline Human Performance. Par le biais de son compte Twitter, Froome a posté une vidéo où il apparait en plein effort avec une sorte de masque à oxygène. En fond sonore, des membres de son équipe donnent (fortement) de la voix pour le pousser dans ses retranchements. Une fois analysées, les données seront ensuite rendues publiques, comme s'est engagé à le faire le coureur, qui disputera à partir de samedi prochain la Vuelta.

Lors du Tour de France, déjà, l'équipe Sky avait dévoilé les données du maillot jaune après son impressionnant succès à La Pierre Saint-Martin, lorsqu'il relégua l'ensemble de ses rivaux à plus de deux minutes lors de la montée finale. A l'époque, de nombreuses voix avaient laissé entendre que sa performance n'avait rien de «naturelle». Dans un reportage diffusé sur France Télévisions, Pierre Sallet, un docteur en physiologie, avait estimé que Froome avait développé une puissance de 7,04 watts par kilogramme lors de son ascension. Un chiffre atteint seulement par des coureurs tels que Jan Ullrich et Lance Armstrong avant lui. Soit deux cyclistes convaincus de dopage. La Sky, elle, avait avancé une puissance de 5,78 watts par kilo.

Mais sans s'étendre plus que cela, l'équipe britannique avait au final donné à sa volonté de transparence une nature paradoxalement opaque. D'où cette nouvelle tentative de mettre un terme aux suspicions. Reste désormais à voir si cette démarche débouchera sur une véritable réhabilitation scientifique des performances de Froome, ou bien s'il ne s'agira que d'une simple opération de communication.

sábado, 15 de agosto de 2015

Garde-boue technologique

Un autre jour, dans le rack du travail, j'ai trouvé un nouveau modèle de garde-boue qui a eté inventé pour le créative propriétaire de la bicyclette.



 

sexta-feira, 14 de agosto de 2015

Sincérité

Hier, quand je rentrais chez moi, un pneu crevé, l'arrière. J'ai poussé le vélo tout le reste du chemin. Je me suis arrêté à la boulangerie et j'ai dîné. Chez moi, patiemment, j'ai changé le tube. Il me semble qui est tout droit.
 
Aujourd'hui, le normal, vélo, travail. Il me semble que la journée sera plus ennuyeux que d'habitude. Hier, une collègue m'a dit "bienvenue aux enfers" (parce que je suis retourné au travail). Rare sincérité ici.