quarta-feira, 31 de dezembro de 2014

Saint Sylvestre

Ici, à Pontas de Pedra, les choses sont tranquilles et le climat est doux, nuageaux. J'ai commencé a lire un petit guide de conversation d'espagnol, et j'ai fini le conte "Exultation", de Kenzaburo Oe: très fort, je l'ai beaucoup aimé.

J'adore rester sur la terrasse, dans un hamac. À côté de moi, ma grand-mère fait des mots-croisés et elle me demande quelques informations qu'elle ne sait pas. C'est l'unique façon que je les fais, en paire avec elle.

C'est dommage: j'ai essayé de poster une photo en utilisant le tablette, mais l'Internet est lent.

Joyeuse année!

Journal

Je me promenais dans le centre-ville - je cherchais un petit drapeau de l'État de Pernambouc pour mon vélo - et j'ai vu une église avec la porte ouverte. Comme un chien, je suis entré. 

Avec l'intérêt uniquement architectural, j'ai fait deux ou trois photos de l'intérieur. Quand je sortais, une madame m'appelé et m'a dit: "Il y a une crèche très très jolie à côté de la nef".

Bien, bien, je n'ai pas l'intérêt sur des crèches mais... pour ne pas décevoir madame... (aussi, je ne crois pas dans "le beau" des autres). Elle était une grande crèche, naïf comme tous les crèches, ni laide ni belle.

Je n'ai pas cherché de drapeau de Pernambouc donc j'ai acheté un drapeau du Brésil pour mon vélo de voyage.

Bonne année

Crèche dans l'Église Matriz da Boa Vista

terça-feira, 30 de dezembro de 2014

Intertexte


Paulo Leminski, "Tout est déjà dit". In: La Vie en Close.

Il est toujours surprenant! J'ai reconnu le vers de Rimbaud parce que j'ai ici, sur l'ordinateur, un CD où Catherine Le Forestier chante quelques de ses poèmes...

segunda-feira, 29 de dezembro de 2014

Des jours

Bonjour Anuska!

Contrairement à tes jours, les mes ont été pacifiques, sans fêtes et sans repas spéciaux.

(Mal)heureusement, je ne célèbre pas le Noël - ni le Réveillon. Donc, le 24, j'ai resté chez moi, j'ai dîné tôt et je me suis couché tôt aussi.

Le 25 très tôt - 6h - deux amis et moi déjà étions dans les chemins d'Aldeia, un lieu de campagne et de petites montagnes proche de Recife, avec nos vélos.

Nous avons fait 60 km dans des routes de terre. À la fin, nous avons déjeuné au Bar do Brejo, un lieu très modeste et agreable avec des tables en plein air, des arbres et une petite rivière.

Et le dimanche 28, j'ai fait du vélo avec le groupe Pedal Clube. Nous avons fait 55 km dans les rues de Recife. Après, nous sommes allés au Mercado de Casa Amarela pour manger et boire.

Maintenant, mon travail est dans le pause de fin d'année et je m'occupe de les derniers préparatifs pour le voyage qui commence dans le 2 Janvier.

Au revoir...

domingo, 28 de dezembro de 2014

Un long dimanche

Ciao, Paulo!

En ce dernier dimanche de l’année, j’ai été très occupè de nouveau [Dieu merci, nous sommes au fin de ce brouillé mois-ci!]: le matin, j’ai fait ma promenade à vélo sur la cycloroute: j’ai resté quelque temps au Marco Zero, parce que à 8h il y avait déjà une groupe de forró/baião qui jouait là, c’était amusant.

Après je suis allée déjeuner chez une amie au quartier Jardim Paulista (terra plus qu'incognita!), pour un rendez-vous avec mes amis de l’université. Nous avons échange des cadeaux, comme d’habitude – et avec quelques plaisanteries, bien sûr! Nous avons beaucoup ri et bien mangé aussi: j’ai emmené une bouteille de vin mousseux Rio Sol Rosé. 

Ensuite – si, il y a un “après de l’après” -, je suis allée chez ma grand-mère pour la fête d’anniversaire de la fille de ma cousine. Je suis arrivée fatiguée, mais les choses ont passé très vite. Le gâteau à la confiture de lait était bon!

Mais, malgré tout ça, je voudrais poster encore aujourd’hui quelques photos que j’ai pris au centre-ville. Donc, me voilà!

À tout à l’heure!

P.S.: Ah! Je t’ai vue! Je me promenais à vélo dans la Rue do Futuro quand je me suis souvenue d’aller à une magasin à la Place Fleming. Je suis revenue sur mes pas et, quand j’étais au début de la rue, j’ai vu quelques cyclistes ensemble: j’ai arrêté pour les voir et pufff – tu étais l’un des premiers du groupe ;)

Statue du poète João Cabral de Melo Neto.
Sujet des nos dernières messages, Jean-Maurice de Nassau-Siegen.
Un petit coin à la Pont Princesse Isabel.
La mangrove, à partir du même petit coin ci-dessus.

sexta-feira, 26 de dezembro de 2014

Jours de fête

Je suis en retraite de fin d’année, mais il semble que le temps ne suffit pas!

Pour résumer: le 24 a été une journée bien remplie avec quelques achats tôt le matin – un gâteau d’anniversaire et un petit bouquet de petites roses pour ma mère –, un déjeuner très très bien servi au Nalleth Restaurant [c’est au 544 rue Santos Dumont, j’ai pris des photos des plats du “menu du jour” pour écrire sur ce lieu aussi] et, finalement, le traditionnel (mais très amusant) diner chez ma grand-mère.

Le 25 a été le jour de la paresse et de la “gueule de bois”, malgré je n’avait pas bu rien: c’était seulement le “fuseau horaire”, parce que je me suis couché 4h du matin environ. Je n’ai pas presque rien faire, sauf regarder Le vent se lève: l’animation japonais de Hayao Miyazaki que je t’ai déjà dit, dont le titre appartient à Paul Valéry.

Et, aujourd’hui je suis allée au Centre Commercial Boa Vista pour échanger une sandale que j’ai gagné d’une des mes cousines. Après, je suis allée à l’aéroport pour recevoir mon passeport: un document de plus à notre bureaucratie! Hahahah Mais ça, je pense que c’est un morceau de papier que les voyageurs ont envie d’avoir! [Et je me suis souvenue de Zweig, quand il raconte qu'au débout du XXe siècle, les gens n’avaient pas besoin de passeport. Une chose presque inimaginable même pour ceux qui ont vécu a partir de la Première Guerre Mondiale.].

Bien, pendant ce temps là, j’ai choisi quelques livres d’espagnol pour faire une révision avant d’aller à Santiago, et je continue la lecture de Kenzaburo Oe: maintenant je lis “Exultation”.

Et à part ça, comment ça va?

À plusss!

Le temps vieillit vite - Antonio Tabucchi

Je ne vais pas parler sur le livre de Tabucchi (je l'ai lu, c'est vrai). Mais, aujourd'hui, dans le chemin pour mon travail, à vélo, j'ai vu ce vieux journal par terre. Le titre, si nouveau et si vieux. Ce m'a laissé paralisé et je me suis souvenu le livre de Tabucchi.


quarta-feira, 24 de dezembro de 2014

Carpe diem

Ne cherche pas, Leuconoé, c’est sacrilège,
Quelle fin les dieux nous ont donnée ; les horoscopes,
Ne les consulte pas : mieux vaut subir les choses !
Que Jupiter nous accorde ou non d’autres hivers


Après cette tempête qui brise la mer tyrrhénienne
Sur les écueils rongés, sois sage, filtre ton vin,
Coupe les ailes de l’espoir. Nous parlons, le temps fuit,
Jaloux de nous. Cueille le jour sans croire à demain. 


Horace | "Ode à Leuconoé" [traduction par Jean-Yves MALEUVRE].

In vino veritas virtualis ;)

Le temps n'existe pas

Le temps est mesurable? On peut mesurer le poids de quelque chose. On prend la chose et la met sur la balance - même dans la Lune il y aura un poids. On peut mener un mètre de bois dans un astronef et le mètre aura toujours un mètre.

Et le temps? Le temps ne peut être pris, le temps dépend de la vitesse de la lumière, de la force de la gravité et cette étrange divison du temps!, 24 heures, 60 minutes, 60 secondes! Et le jour a 23 heures, 56 minutes et 4 secondes. Par Tupã!

Le temps n'existe pas.

terça-feira, 23 de dezembro de 2014

Jean-Maurice de Nassau-Siegen

Jean-Maurice de Nassau-Siegen (Johan-Maurits van Nassau-Siegen) a remarqué l'histoire de Recife (et notre "mémoire") en partie parce que il était un administrateur qui aimait l'art et l'urbanisme (avant la lettre). Les images crées pour Franz Post et Albert Eckhout ont dévenu Pernambouc plus réel, non plus une terre de cannibales. Le dessin rationnel d'une ville, la Mauritsstadt, aussi a laissé marques pour comparaison avec le manque d'ordre portugais. Cependant, c'est étonnant la longevité de ces souvenirs neerlandaises étant donné que ils ont resté ici si peu de temps.

À propos, je me souviens d'une carte ancienne d'Amérique du Sud, sans ce nom, où il y a écrit "terra incognita" et là-bas - proche de Pernambouc - l'inscription "cannibales".

(Aujourd'hui, j'ai un travail pour finir, donc je vais finir comme ça, soudain).

Mauritsstadt (Carte de 1665)

segunda-feira, 22 de dezembro de 2014

l'Incommensurable

Salut, Paulo!

Il semble d’être intéressant ce documentaire, n’est-ce pas? Et la question hollandaise est toujours latente dans notre culture: je pense que la première biographie que j’ai lu était sur Maurice de Nassau. Dieu sait pourquoi il est resté cette souffle autour de ce épisode de notre histoire...

Le week-end a été agité: le samedi j’ai eu une fête de fin d’année à la crêperie Vó Nice et un anniversaire au Bar Central; et hier, le déjeuner chez mes oncles pour raconter à Natiele où nous irons en 2 semaines. J’étais/je suis encore fatiguée, je pense que je n’ai pas bien dormi ces jours et, pour ça – et pour le soleil sur ma tête aujourd’hui –, j’ai de nouveau de la migraine depuis le matin... Ufff...

À propos de la legende de la carte coréene – le monde est trop large – il est curieux de constater que sans technologie ou avec technologie, l’homme continue à avoir le même avis face à l’inconnu ou à l'incommensurable. J’ai adoré ça!

Ah, le temps! Sur ce sujet, je pense toujours à Henri Bergson. Mais, j’ai deux autres citations que j’aime bien (après j’essaierai de les traduire):
1) "O tempo nada mais é do que a distância entre as nossas lembranças". [Henri-Frédéric Amiel];
2) “O tempo não passa por mim: é de mim que ele parte, sou eu sendo, vibrando” [Vergílio Ferreira].

À plus!

Le monde est trop large

Bonjour!

J'ai regardé le film "Gravité", de Alfonso Cuáron, avec Sandra Bullock. C'est trop mauvais, un gaspillage de mon temps. Un jour après, j'étais au Bar do Neno et j'ai entendu un homme que disait: "j'ai regardé ce film avec Angelina Jolie, Gravité".

J'ai regardé aussi un documentaire - "Doce Brasil Holandês - sur des souvenirs que nous, Pernamboucains, avons des temps des néerlandais. C'est magnifique. Le documentaire recherche une question principale: pourquois la domination holandaise a resté une immense marque dans notre culture et mémoire?

Vous m'avez demandé sur le livre des cartes. En effet, j'ai lu une grande partie mais je n'ai pas fini de lire. Le livre est délicieux, il apporte une centaine d'images et de faits très interessants. La légende d'une carte coréene du 15ème siècle commence comme ça: "le monde est trop large". Cette constatation, cette révélation, même, est accablante, ajourd'hui et avant.

Enfin, je viens à penser sur le temps. Certes, c'est proustien. Nous avons livres avec centaines de pages qui racontent un seul jour. Je fais, par exemple, un court voyage dans une ville, et chaque jour est plein d'événements. Mais, quand j'ai vécu un an à Aracaju, les jours se sont devenus indistinctes. J'ai doutes même si le temps est vraiment une dimension. Le temps est une invention humaine.

Ciao...

domingo, 21 de dezembro de 2014

Un mois...


Donc, un vin rouge portugais pour célébrer un blog en français écrit pour deux Brésiliens. Mais, peut-être, en 2015, la moitié Anuska du blog vivra en France... Qui sait?

sexta-feira, 19 de dezembro de 2014

1 mois!

Coucou!

Il y a 1 mois aujourd'hui que nous avons commencé ce blog! Et pour signaler ça, je laisse un sketch de la bande dessiné Le retour à la Terre, Vol. 4: "Le Déluge", de Manu Larcenet et Jean-Yves Ferri.

À la prochaine! ^^


"(...) enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse! De vin, de poèsie ou de vertu, à votre guise." [Charles Baudelaire].

Rue St Antoine, Paris - traffic calming

Google Street View

"Ça m'est égal". Dixi.

Tu es drôle, Paulo!

"Le monde peut exploser, je ne m'inquiète pas": c'était très plastique ça, je parviens à voir la scène clairement! Hahahaha. 

Je n'ai pas aucune problème avec les activistes, parce que je n'ai pas l'esprit pour faire quelque chose comme cela: il semble contradictoire, mais je pense que c'est bon d'avoir des gens qui s'occupent des choses que ne m'intéresse pas beaucoup de tout. Comme le Greenpeace, par exemple... 

Alors, je ne connaissais pas ce concept de "traffic calming", c'est pareil a l'idée de "boulevard"? La mairie a commencé – seulement commencé – quelque chose ressemblant au Recife Antigo... mais j'ai lu cette semaine qu'il manque encore beaucoup pour finir le projet. Mais, ça c'est courant ici, n'est-ce pas?

Urbanisme

Je ne suis pas un activiste, de plus je détèste les activismes. Pour moi, le monde peut exploser, je ne m'inquiète pas. Je n'ai pas la minime intention de laisser une planète meilleure pour mes enfants ou pour quelques petits-enfants. Cependant, je suis un urbaniste avant tout et je vois ce qui est meilleur pour des villes. Par ailleurs, on se peut voir - dans plusieurs villes comme NY, Copenhague, Paris - actions pour rendre les villes les plus humaines. Et ces actions sont, toujours, dans le sens d'éviter l'utilisation de la voiture particulière, augmenter le transport public et des espaces piétonniers.

Malheureusement, le maire de Recife est trop lâche. Il y a des centaines de mesures peu coûteuses et rapides qui se peuvent prendre mais la mairie reste immobile. Un seul exemple: la rue Corredor do Bispo, dans le quartier Boa Vista, a toutes les conditions d'être transformée en une rue de "traffic calming".

...

J'ai adoré "je ne peux pas refuser parce que le "chef d'entreprise" c'est mon père...".

quinta-feira, 18 de dezembro de 2014

"Je me crois en enfer, donc j'y suis."

Ciao, Paulo!

Je pense que Sartre avait raison, bien sûr!  Et, avant lui, Rimbaud et son saison en enfer... Il faut trouver le chemin du millieu, parmi l’enfer particulier et l’enfer communal… C'est possible?

Alors, tu sais: j’aime bien le Noël, mais je ne suis pas fanatique, d’accord? Cependant, mes amis les plus proches ne me fait pas compagnie en ce sujet, donc je n’ai pas comme partager des grands ravissements.

La plupart des fêtes que je vais ce mois sont des anniversaires: mais j’aurai deux fêtes de fin d’année: l’une c’est du travail des samedis [je ne peux pas refuser parce que le “chef d’entreprise” c’est mon père...] et l’autre c’est avec mes amis de l’université [mais, c’est pas du tout quelque chose “spécial”, nous avons rendez-vous presque chaque mois, rien de formel, rien d’hypocrite: en vérité, dans notre dernière rendez-vous, nous avons dit que notre “problème” était justement le contraire: l’excès de sincerité.].

Par contre, j’ai fui de la fête du bureau la semaine dernière: mon père était indigné quand j’ai dit ça, hier, je ne me rappelle pas la raison de l’avoir dit... enfin, pourquoi irai-je à une fête où je ne connais pas personne? Je ne parle que à une ou deux personnes, et seulement dans le bureau sur les choses du bureau. Ça ne ferait pas du sens! Mais, c’est plus facile de faire ce que tout le monde attend que faire quelque chose selon notre propre volonté.

En parlant des voitures, je n’ai jamais aperçue jusqu’à ce jour-ci ce strátegie des publicités, avec “des rues vides et la voiture à grande vitesse”. Pendant le journal télévisé, j’ai vu une propagande de la Chevrolet et c’était exactement le même scène. Ce qu’incite maintenant à Recife sont les voitures partagés…

À bientôt!

P.S.: Tu as déjà utilisé “quasiment” quelquefois cette semaine: tu as appris ce mot avec Proust? ;)

La maison rouge


Tous les gens sont fatigants

Bonjour!

Tous les gens sont fatigants, n'est-ce pas? L'enfer, c'est les autres.

Ici, dans mon enfer particulier, des gens font fêtes de fin d'année - je ne participe pas, je refuse l'hypocrisie - et beaucoup d'entre eux sont heureux parce que ils ont acheté une nouvelle voiture. Ils croient dans la publicité qui montre des rues vides et une seule voiture à grande vitesse. "Tupã", pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font.

Dans le sens contraire... Quel est le sens contraire? C'est le sens vers l'humain, les piétons, les flâneurs. Donc, dans le sens contraire, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a dit que on va fermer les quatre premiers arrondissements da la ville à des voitures particuliers.

Quasiment toujours, Paris est imitée par d'autres villes travers le monde. Par exemple, le système de vélos partagés, le Vélib. Il n'était pas Paris qui a crée l'idée mais, après l'adoption pour la ville, le monde entier a copié. J'espère que il soit comme ça, cette fois aussi.

Ciao...

quarta-feira, 17 de dezembro de 2014

Terra incognita

Aujourd’hui, tôt le matin, je suis allée à l’aéroport pour présenter les documents pour la livraison du passeport: c’était un peu désorganisé – et les gens ne savent pas être en ligne, affff! C’est fatigant! De toute façon, les choses sont bien engagées, y compris les documents pour emmener ma cousine avec moi.

C’est qui est drôle c’est que je pensais, pendant j’étais dans l’autobus sur le chemin de l’aéroport, au quartier Setúbal (terra incognita), que j’étais complètement perdue! Et que jusqu’à ce moment-là, je pensais que je savais beaucoup de ma ville – pas vrai.


Tes photos sont suuupeeeer! \o/ La première surtout: il semble à ces images des magazines de sports extrêmes! J’ai beaucoup aimé ça!


J’ai du sommeil – je me suis reveillé à 5h du matin –, donc c’est pour ça que je n’écrirai autant comme d’habitude. hahaha Je lasse deux photos des mês anciens vélos: comme je t’ai dit l’une était la Berlineta, mais l’autre je ne me rappele pas son nom!

À tout à l’heure!


Le vélo anonyme [jan/2005] - Pontas de Pedra/PE.

Mes vélos [jan/2005] - combien d'histoires!

Connaissance

Hélène - j'adore ce nom en raison de la guerre de Troie. Hélène était une de mes invités dans le dernier week-end. Elle m'a parlé sur le Pantanal que je ne connais pas. Je l'ai parlé sur le Canal du Midi que elle ne connait pas. Il semble que nous ne connaissons notre propre pays et nous nous consacrons à connaître le pays de l'autres. C'est quasiment vrai.

Je peux dire que je connais grand partie de mon pays et, particulièrement, certains lieux que très très peu de gens connait. Par exemple, la "Serra do Cipó", le "Caminho dos Diamantes", les deux dans l'État de Minas Gerais et, dans l'État de Paraíba, le "Lajedo de Pai Mateus" et la "Pedra da Boca".

D'ailleurs, ma connaissance est presque millimétrique parce que j'ai fait ces chemins à vélo.

Cependant, on peut voir que le "Lajedo" et la "Pedra da Boca" sont quasiment inconnus pour les gens du propre Région Nord-est. Le "Lajedo de Pai Mateus" est une immense roche élevé avec six kilomètres de long, un paysage lunaire, qui est situé proche de Cabaceiras (PB). Et la "Pedra da Boca" est une immense montagne rocheuse avec une caverne en forme de bouche - au centre de la face de la montagne. La caverne est aussi immense et je trouve que elle a été crée par l'érosion. La Pedra da Boca est proche de la ville de Passa e Fica dans l'État de Rio Grande do Norte.

 À vélo sur le Lajedo de Pai Mateus (PB)

À vélo dans la Pedra da Boca (PB)

terça-feira, 16 de dezembro de 2014

Perspectives [K]

Bonsoir, Paulo!

J’aime bien Kandinsky, mais je ne le comprends pas :P . Paul Klee est très intéressant aussi, bien sûr! Et pour continuer avec la lettre “K”, Klimt est super!


Je commence a m’intéresser pour les cyclovoyages, c’est pas de tout ennuyeux que tu racontes quelques choses sur le sujet. Et, comme nous avons déjà dit, c’est bon de trouver du hobby pour supporter notre sorte de travail… Je pense que je n’ai pas la résistance nécessaire pour faire une chose comme ça, un si long voyage à vélo, mais les histoires sont toujours une ouverture de possibilités...


Comment, tu as déjà fini le livre sur les cartes?!? Mais, il a plus de 600 pages! Et tu me dis que c’est moi que lis beaucoup et toujours! Je lis encore Andrew Solomon, et ça fait presque trois ou quatre mois, ok?


J’ai lu les deux premiers contes de Kenzaburo Oe. Et je pense que la caractéristique commum dans la littérature japonaise c’est la tension dramatique. Le language est fluide, mais l’intrigue est lourde. Avant j’ai lu Akutagawa, Kawabata et Soseki – les classiques. Le sous-entendu fait l’ambiance, les actions, malgré les sentiments. Jusqu’ici, et selon l’introduction du livre, je pense que ça continue en Oe. C’est toujours curieux d’affronter une autre vision du monde...


Si je survivre

Bonjour Anuska:

Le Google dit que aujourd'hui est l'anniversaire de Kandinsky. Je n'aime bien sa oeuvre, je préfère Paul Klee.

Le livre des cartes est magnifique. Il y a un ou autre défaut comme, par exemple, "imaginer" ce que quelqu'un voulait faire. Je suis une personne qui travaille seulement à partir des éléments de preuve. Cependant, il est super voir "notres" essais de dessiner/comprendre le monde, particulièrement quand nous ne pourrions le voir de dessus. Dans le deuxième chapitre, on se peut voir la création d'un "livre" qui ressemble des atlas contemporains (une carte mondial et soixante-dix cartes régionales. Ce dans le XIe siècle! Il y a, aussi, beaucoup d'événements et personnes historiques que je ne connaissais pas.

À propos de cyclovoyages, au début je ne vous veux pas ennuyer en parlant excessivement sur ce sujet. Cependant, je ne m'étonne pas plus avec des grands voyages - mais, évidemment, j'admire des gens qui ont le temps et le courage de leur faire. Une histoire: un couple brésilien qui étaient six mois à voyager à vélo ont rencontré un autre couple dans la route - dans le sens contraire. Oh, six mois de route est beaucoup, anh! Mais, l'autre couple étaient à dix ans!. Dix ans de voyage à vélo!

Si je survivre à mon travail ennuyé, je fairais comme ça.

Oui, c'est possible faire tout le Portugal à vélo, c'est un pays de taille comme Pernambouc, c'est facile. Mon ami italien, Corrado Turri, a fait - et nombreuses cyclistes aussi. Pernambouc est comme un Portugal horizontal et vice-versa.

Je ne connaissais pas le mot migraine. Je vous souhaite une amélioration!

Ciao,
Paulo

segunda-feira, 15 de dezembro de 2014

Le week-end

Salut, Paulo!

Je suis encore étonnée avec cette information: Alaska - Ushuaia à vélo! C'est presque incroyable! o.O Je voudrais faire quelque chose comme ça [mais, sans autant d'audace]. Peut-être "tout le Portugal": c'est pas trop difficile, n'est-ce pas?

C'est vrai, tu as raison: ce type de dialogue réel - pas ceux de la classe - ont plus de l'utilité pratique. Mais, tu sais... quand je trouve quelques étrangèrs ici, je ne réussi pas à parler avec eux. J'écoute, simplement - c'est à cause de la timidité (toujours la même chose!). Pourtant, je pense que ça finira quand je suis dans un de ces pays: et je vais commencer au Chili!

[Je suis désolée, mais je ne suis pas "descolada"! hahaha Mon niveau antisocial requiert des hôtels :P ].

Mon week-end a été très mauvais: j'ai eu une migraine terrible, qui a commencé le samedi jusqu'hier à la fin de l'après-midi. C'était longtemps depuis la dernière fois que ça m'est arrivé... J'ai resté la plus part du temps sur le canapé: quand j'étais debout, ma tête n'arrêtait pas de lanciner. Ufffff. De cette façon, je n'ai pas rien lu et je n'ai pas conclu de choisir les lieux que je visiterai à Santiago. Je vais recommencer plus tard, le soir, petit à petit: j'aperçois que la migraine n'est pas encore finit.

À plus!

Couchsurfing/Warmshowers

Bonjour Anuska!

Nous sommes avec trois invitées de Couchsurfing chez nous. Elles sont jeunes filles françaises et parlent bien le portugais. Elles sont en Brésil depuis deux ou trois mois et elles ont appris le portugais dans la vie quotidienne.

Je trouve que c'est la meilleure façon d'apprendre une langue. J'ai accueilli un ami de Warmshowers, un nord-américain, Jeff, qui a appris le espagnol et le portugais dans la route - Jeff a fairt du vélo depuis Alaska à Ushuaia et après de Ushuaia à Recife.

Le dimanche, j'ai fait du vélo avec mes amis, quelque chose comme soixante quilomètres. Après, j'ai fait du vélo avec "las meninas" pour la véloroute du dimanche jusqu'à le centre-ville. Nous avons causé en portugais et en partie en français. Nous tous disions " comment ça se dit en portugais" ou "comment ça se dit en français". Nous avons causé sur des faux amis, sur notre difficultés avec les bizarrerie de chaque langue.

Le "ser/estar" en portugais, l'utilisation du "você" - un mélange de la deuxième et la troisième personne et, pour nous, brésiliens, la difficulté du passé composé. De toute manière, des erreurs de conjugaison de tous étaient très drôles. J'ai profité pour leur enseigner certains argots.

Il a été difficile éclaircir l'expression "gente descolada". Enfin, j'ai dit que "gente descolada" est comme des gens qui utilisent le Couchsurfing et Warmshowers.

Au revoir, Paulo.

sábado, 13 de dezembro de 2014

Stacey Kent

Aujourd'hui j'ai écouté quelques musiques de Stacey Kent – je l’adore bien, elle est américaine mais elle chante souvent et parfaitement en français aussi –, et voilà qu’il m’est apparu une des mes musiques préferées: “Ces petits riens”, de Serge Gainsbourg. Et... qu’est-ce que j’ai pensé? “Plein de riens comme ça, il fault que je la poste sur le blog!” Je sais que tu n’aimes pas beaucoup Youtube mais, il n’y a pas une autre façon, n’est-ce pas?


 


Dans ce même CD, Breakfast on the morning tram, elle chante "Samba Saravah" et "La saison des pluies". En plus, elle a un CD entièrement en français qui s'appelle Raconte-moi. C'est très bon!

sexta-feira, 12 de dezembro de 2014

Un poème

En mai j'ai visité l'exposition "Múltiplo Leminski", à la Tour Malakoff. Et j'ai pris ce photo d'un poème: il écrivait quelquefois dans les six langues qu'il connaissait...


Inondations célèbres

Ciao Anuska!

Inondations célèbres. La ville de Recife a réussi dominer des eaux de ses fleuves après des grandes inondations de les anées 70. C'est, même, admirable pour un pays qui ne réussit pas finir ses ouvrages d'infrastructure.

Mais, il y a deux inondations que je veux souvenir ici. Nous étions à la République Tchèque, nous faisions une cyclovoyage et, après quelques jours, une pluie légère et constante a commencé. Le niveau des fleuves tchèques et allemands ont augmenté et de nombreuses villes ont été inondées. Nous avons vu des fleuves furieux mais nous n'avons eu presque aucun problème. Mais, quand nous sommes retourné à Prague, nous avons vu la méthode qui ils utilisent pour essayer contenir des eaux du fleuve Vltava. Prague a été inondée plusieurs fois avant. La méthode, cette fois, a marché. Au bord de l'eau, ils mettent des grandes plaques d'acier qui forment un mur continu.

Et à Firenze, nous avons vu dans nombreuses rues ce type de marquage avec des niveaux des eaux - de nombreuses années. Le fleuve Arno n'est pas dominé et la ville a perdu déjà quelques oeuvres d'art avec ces inondations. Le crucifix de Cimabue, par exemple, a été gravement endommagé dans l'inondation de 1966 - mais aujourd'hui il est rétabli.

Ciao,
Paulo

Albert Camus

J'ai fini Lettres à un ami allemand, d'Albert Camus. C'est un tout petit livre, mais précis et contondant. Ci-dessous, quelques citations:

"Pour reprendre un mot qui ne m'appartient pas, j'aime trop mon pays pour être nationaliste".

"Non, je ne l'aimais pas [mon pays], si c'est ne pas aimer que de dénoncer ce qui n'est pas juste dans ce que nous aimons, si c'est ne pas aimer que d'exiger que l'être aimé s'égale à la plus belle image que nous avons de lui".

"Nous le professions [l'heroïsme] parce que dix siècles d'histoire nous ont donné la science de tout ce qui est noble".

"On ne possède bien que ce qu'on a payé".

"Je revois ici votre sourire. Vous vous êtes toujours défié des mots. Moi aussi, mais je me défiais plus encore de moi".

"Les mots prennent toujours la couleur des actions ou des sacrifices qu'ils suscitent".

"Je continue à croire que ce monde n'a pas de sens supérieur. Mais je sais que quelque chose en lui a du sens et c'est l'homme, parce qu'il est le seul être à exiger d'en avoir. Ce monde a du moins la vérité de l'homme et notre tâche est de lui donner ses raisons contre le destin lui-même. Et il n'a pas d'autres raisons que l'homme et c'est celui-ci qu'il faut sauver si l'on veut sauver l'idée qu'on se fait de la vie".

"Dès l'instant où il est seul, pur, sûr de lui, impitoyable dans ses conséquences, le désespoir a une puissance sans merci".

Faits divers

Le Figaro a l'habitude d'utiliser des mots familier ou populaire dans ses articles. Je n'ai comprend pas entièrement cette pratique, je trouve qui est une marque ou quelque chose culturel. Aujourd'hui, une de ses manchettes est "Plus d'un million d'euros de matériel informatique dérobé lors d'un braquage à Orly". Le mot qui me ressemble bizarre est "braquage". D'accord le dictionaire, braquage est une forme populaire de dire "attaque à main armée".

quinta-feira, 11 de dezembro de 2014

Les dialogues

Bonsoir, Paulo!

Aujourd'hui je suis vraiment en retard! Desolée.


Nous allons voyager du 05 jusqu'au 11 janvier – le premier et le dernier jours sont à les aéroports et dans les avions… –, mais nous aurons cinq jours pour y séjourner. C'est pas beaucoup, mais… que faire? Sur votre trajet: WOW! C'est simplement super! Je suis déjà curieuse pour les photos! J'aurai accès à l'Internet dans l'hôtel, donc je pourrai écrire et poster quelques photos tandis que je sois à Santiago.

J'ai cherché des images sur Mies van der Rohe, c'est beau! Et Niemeyer, par contre… c'est compliqué. Comme a dit une amie sur le Parc Dona Lindu: il a construit deux grands resérvoirs d'eau face à la mer.

Je ne connais presque rien sur le Bauhaus, mais j'aime bien ce nom (j'aime bien encore l'allemand), et je l'ai connu après quelques petites lectures sur Kandinsky – ses peintures sont très intéressantes, et j'ai lu qu'il a enseigné là. En effet, votre texte était un peu different, avec plus de détails sur l'architecture, mais c'est ça qu'enriche, n'est-ce pas? En outre, la littérature a toujours un dialogue avec les forms et la concision, par exemple: c'est presque pareil :)

L'épreuve a passé. Désormais il n'y a plus de classes: pendant ce temps, jusqu'à février, je verrai des films, je lirai des livres que j'ai télécharger sur mon Pc et j'écrirai en français ici pour maintenir le rythme.

À plus!

P.S.: C'est très intéressant la photo d'Orange! [Et, bien sûr, une coïncidence: j'ai mentionné la Côte d'Azur aujourd'hui dans ma dissertation.]. Il semble qu'il y a beaucoup d'histoires des inondations en France: j'ai lu qui c'est une des raisons pour la devise de Paris, "Fluctuat nec mergitur", que veut dire "Il est battu par les flots mais ne sombre pas".

Un cataclysme


Très technique

Bonjour Anuska!

Quell'est la période de votre voyage? Je commence le 2 janvier.

J'ai déjà fait le trajet Recife-João Pessoa pour la route de la côte et pour des plages et, aussi, j'ai déjà fait João Pessoa-Natal pour des plages entièrement.

Nous connaissons assez cette partie, donc nous ferons pour l'autoroute Recife-JP - le premier jour - et JP-Baía Formosa (RN) - le deuxième jour. À partir de BF, nous ferons le trajet pour la plage ou des chemins et sentiers proches, jusqu'à Fortaleza.

(...)

La maison-conteneur est un type de logement déjà ancien. Je connais une maison de campagne, à Aldeia, qui doit avoir plus de quarante ans. Moi-même ai fait un projet comme ça à l'université (c'est très très vieux!). Maintenant, c'est très ordinaire (comme on peut voir sur Google).

Je trouve que des conteneurs sont comme Lego, on peut faire de nombreuses combinaisons différentes. Certes que, dans le Nord-est du Brésil, il faut que se suive les conseils d'Armando de Holanda dans son excellent livre "Roteiro para construir no Nordeste", particulièrement ce de créer une grande ombre.

D'ailleurs, des conteneurs me ressemble les idées de Mies van der Rohe ("less is more") et sa maison Barcelone, un projet que j'adore bien. Évidemment, je déteste tout que Oscar Niemeyer a fait. Il était un mauvais sculpteur, pas un architecte.

On peut voir que j'aime aussi l'École Bauhaus ("form follows function")!

Mais, désolé, cet entretien est resté très technique.

Au revoir,
Paulo

quarta-feira, 10 de dezembro de 2014

Photo du jour

La pluie, aujourd'hui.

Quoi? Une boutique?

J'adorais ce Berlineta, parce que nous avions un autre Caloi, plus grand: j'ai quelques photos, mais c'est pas possible de lire son nom et je n'arrive pas a me souvenir de ce détail. Ah, le Berlineta n'avait pas de frein, mais je l'aimais quand même: je cherchais toujours les inclinaisons pour déscendre, et les freins étaient mes sandales! [Je faisais ça quand j'étais petite, d'accord? :P C'était très divertissant!]

J'ai l'habitude de chercher les chemins sur GoogleMaps… Mais, je pense que votre façon de le faire c'est plus précis, avec un gps. Il y a plus d'outils et ces cartes pour vélos sont très intéressants et utiles! Votre intineraire vais suivre l'autoroute BR-101? Et tout ça commencera encore cette année ou seulement après le réveillon?

Votre liste de "choses a faire" est super – et curieuse aussi! Les plans de cyclovoyage sont enviables! *.* [Je veux aller à l'Eurooope!] Et l'idée d'habiter un conteneur est presque excentrique! Je pense que les gens diraient qui le "bâtiment" est une des ces boutiques qui sont dans la ville, tu l'as déjà vu, n'est-ce pas? Il y a une en face du Carrefour, une autre près du Musée de l'État et une autre ici, à Boa Viagem. (Mon ex-chef a une maison - un peu grande – à Casa Forte: quand elle était sous construction, les gens demandaient s'il serait un restaurant ou un hotel o.O). De toute manière, les possibilitès sont notables!  

Pourquooooi nous avons besoin d'arrêter les rêves?! C'est triste!

Ce matin je suis allée à l'Alliance pour rendre visite à notre ancienne classe: Luciana a réussi ses examens pour le doctorat en Droit! Et un des examens eliminatoires était une épreuve de français! (l'autre option était l'allemand). Je ne sais pas dire ça en français – si ça c'est possible – mais "ela fechou com a cara do Brasil!" Hahaha. Fabiane et Paulo continuent là aussi, et Filipe a changé de classe parce que ses classes à l'université ont commencé. 

À bientôt!

P.S.: Je n'ai pas encore fait de liste pour l'année prochaine: mais je crois que les voyages au Chili et en France occupent déjà mes pensées jusqu'à juillet. Les classes de français semi-intensifs et prendre le vélo aux sérieux sont là aussi. [UHM, si c'est comme ça, j'ai déjà une liste mentale que je ne savais pas de l'existence hahaha].

Liste

Bonjour Anuska:

J'adore tous les vélos de jante 20 pouces comme des Monaretas, des Berlinetas et des pliants. Ils sont agiles, rapides et beaux. J'ai eu une Berlineta mais il n'y a pas photos d'elle.

Le cyclovoyage Recife - Fortaleza est prêt. Les trajets sont définis dans le gps. Vous voudriez de faire ce type de chose. Il y a cartes spécifiques pour vélos et on peut dessiner des trajets, choisir des chemins et sentiers et, après, les transférer de l'ordinateur vers l'appareil. J'ai choisi un de mes vélos pour voyager, le vélo blanc Caloi Comfort. Il est presque prêt. J'ai installé un porte-bagage et des garde-boues. Ces équipements sont essentiels pour des vélos de ville et de cyclovoyage. Il y a des petits réglage a faire, seulement. À João Pessoa, Natal e Fortaleza, nous nous hébergerons avec Warmshowers. J'espére mettre quelques photos dans le blog, quand il y aurai internet.

(...)

Aujourd'hui, je me suis réveillé avec une pensée... Elle était dans mon cerveau avant de me réveiller. Il y avait une liste de choses à faire l'anée prochaine (ou dans un proche avenir...). Voici:

- Habiter dans un conteneur.

- Rétablir mon vélo Monareta.

- Faire un cyclovoyage pour le Rhin (de Amsterdam à Strasbourg)

- Faire un cyclovoyage de Salvador à Vitória.

Je me suis levé et j'ai fait ces notes dans mon cahier de croquis pendant je filtrais mon café. C'est évident que chacun de ces objectives nécessite de l'argent, l'argent, l'argent... Hmmmm. Je vais essayer.

J'adore la praticité des conteneurs, Nous avons un terrain vide dans le quartier Torre. Je pense mettre un conteneur là-bas et créer un loft, peut-être pour habiter, peut-être un atelier, une bibliothèque, un dépôt pour mes vélos... Dieu seul le sait.

Arrêtons de rêver et allons travailler!

Au revoir,
Paulo

P.S.: J'ai aimé bien le récit de tes derniers jours.

terça-feira, 9 de dezembro de 2014

Des noms bizarres

Bonsoir, Paulo!

“Monareta”, “Berlineta”... ça sont des noms bizarres, n’est-ce pas? “Monareta” c’est en raison de la marque du vélo, Monark; et “berlineta”, j’ai lu quelque part, il y a quelque chose à voir avec Berlin, la ville...

Comment sont les choses pour votre voyage? Je pense que sont beaucoup des petits détails pour se rappeler, presque pour prévoir. Ufff!

J’ai fait presque ce même chemin qui tu as fait hier, tout seul, à vélo aussi. C’est un autre ville, spécifiquement un autre centre-ville, quand tu la vois pendant un jour férié: il y a beaucoup de beaux endroits que nous n’ont pas du temps d’apercevoir au jour le jour.

[Je n’ai rien fait hier! C’était de l'oisiveté créative hahahaha J’ai sorti le samedi pour le travail, et de nouveau le dimanche pour un déjeuner chez ma grand-mère (non, tu n’as pas de “déjà vu”: ça fait deux semaines que je suis allée le même lieu, mais pour un autre anniversaire). Donc, hier, je voulais rester chez moi, rester dans mon lit jusqu’à 8h du matin, rester sur le canapé en regardant un film – j’ai revu L’auberge espagnole.]

Aujourd’hui, c’était presque la même chose: classe de français (drôle la révision pour l’épreuve, avec tout ce désespoir des élèves), le travail (ma salle e les papiers poussiéreuses). Mais, en fin d’après-midi, j’ai un rendez-vous avec ma mère: je suis allée au Plaza Casa Forte à vélo, pas mal du tout! C’est mieux de faire des promenades à vélo sans le soleil au-dessus de la tête!

À tout à l’heure!

P.S.: Je ne connais ni Maurice Utrillo ni Juarez Machado...

Montmartre est un monde

Dans un quelconque hiver, nous avons loué un appartement à Paris, dans le coeur du quartier Montmartre. Ce quartier est très célèbre et "romantique". Plusieurs des peintres fameuses comme Picasso et Utrillo ont habité là-bas. D'ailleurs, il est un quartier plein des montées et des descentes, au contraire du reste de la ville qui est plat.

Il était parmi le decembre et le janvier. Presque tous les jours, je me promenais pour le quartier, à découvrir ses petits coins. (Comment j'ai te dit dèja, je suis un voyageur, pas un touriste. Des touristes vont à Montmartre à la hâte, ils descendent du métro à la station Anvers, ils montent au Sacre Coeur et c'est tout).

Il y a beaucoup de magnifiques bistrots, une super pizzeria italienne (La Pignata), plusieurs galeries d'art et ateliers d'artistes. Le peintre brésilien Juarez Machado habite là-bas, à la Place des Abbesses.

Montmartre est un monde.

À bientôt,
Paulo

P.S.: J'ai adoré votre récit de la fête de l'Alliance, et super que vous êtes allées à vélo. J'ai aimé aussi l'idée de l'album "l'évolution des espèces".

segunda-feira, 8 de dezembro de 2014

Petite lettre

Bonsoir Anuska:

J'ai lu, très attentivement, vos messages (ou lettres...). Mais, vous savez, j'évite l'ordinateur dans les week-end. Je laisserai pour répondre à mardi puis aujourd'hui est un jour ferié. J'ai adoré énormément la photo du vélo Caloi Berlineta. J'aime des Berlinetas et des Monaretas. Je veux acheter ce vélo. Je veux, je veux, où est-il? J'ai un ancien vélo Monareta. Il est chez mon fils. Je vais rétablir cette Monareta à bientôt.

Samedi, j'ai travaillé longtemps sur le vélo qui voyagerai avec moi. J'ai mis des nouveaux pneus, de porte-bagage et des garde-boues. Hier, j'ai fait du vélo avec mon groupe d'amis cyclistes. Aujourd'hui, j'ai fait du vélo seul. Je suis allé au centre-ville, j suis entré pour des rues anciennes et inconnues - Rua do Rangel, Mercado de São José, Rua das Calçadas, Pátio do Terço, Rua do Livramento, Beco do Veado... Après, je suis allé à votre batîment, j'ai laissé là le livre de Kenzaburo et je suis allé chez mon fils.

Nous sommes allés au Mercado da Madalena, à vélo, pour manger et causer. C'est tout.

Au revoir,
Paulo

domingo, 7 de dezembro de 2014

L'insolite

Saluuut, Paulo!

C’est très bon à savoir que le jour suivant est un jour férié: pas de travail, pas de Boa Viagem! Uhu!

Le vendredi dernier, je suis allée à la fête de l’Alliançe Française. C’était très amusant! Les musiques jouées étaient bonnes: François a joué une chanson fantastique avec Boris! Bien, je ne sais pas si la chanson - la parole - est fantastique, mais l’arrange était super! Pure blues! Une classe a chanté “Garçom” (Reginaldo Rossi) en français! J’ai mouru de rire! Il y avait deux videos des élèves, très drôles: des pastiches de quelques films français importantes. En outre, il y avait des gourmandises aussi: j’ai mangé de la quiche au gorgonzola et aux châtaignes, du pain au chocolate et du croissant au citron. Il y avait du soda, du jus et de la bière pour tous. Je suis allée à vélo, mais j’ai oublié de prendre une seule photo au moins!

Aujourd’hui, j’ai commencé a faire un album pour ma cousine, ça sera “l’évolution des espèces” – depuis 2000, jusqu’ici. Le 21 prochain sera le jour lequel je vais révéler où nous y allons en janvier. Et, pendant mes “recherches” pour trouver certains photos d’elle – qui auront quelques commentaires plaisantes , ça m’est tombée dans mes mains: 

en février 2008.

La situation est bizarre, c'est vrai, mais elle était récurrente: quand je ne voulais pas pédaler dans la rue, je faisais du vélo autour de la piscine hahahaha. Cela était un des deux vélos de la "maison d'été", à Pontas de Pedra: un Caloi Berlineta.

À plus!

Carte du monde


Bonsoir Anuska. Le monde est comme ça!

Mon cahier de dessins est plein de cartes...

Autres cartes dessinées, cliquez ici.

Alice Liddel pour Lewis Carroll

Alice Liddel comme "La Reine de Mai" - pour Lewis Carroll (the Reverend Charles Lutwidge Dodgson) - Carroll aimait photographier des petites filles...